l'art numérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'art numérique

Message  gargantua le Mer 28 Sep - 8:49

bonjour à tous

voila une question difficile à répondre, l'art numérique va-t'il tourner en rond?
Et oui vous connaissez tous le vijing et autres manières de faire de l'art avec du numérique, mais j'ai l'impression que c'est toujours les mêmes effets qui passent.
en règle plus générale:
faut t-il créer un nouvel art ou utiliser de nouvelles techniques quand celui-ci stagne ?





Dernière édition par gargantua le Mer 28 Sep - 13:52, édité 1 fois
avatar
gargantua

Messages : 5
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art numérique

Message  usdina le Mer 28 Sep - 13:14

Avant d'y répondre, j'aimerais dire que je ne sais pas du tout ce que c'est que le "vijing" ne faisant jamais de photos. Je pourrais aller vérifier sur internet, et m'en informer toute seule dans mon coin, mais pourrais tu cher Gargantua, nous en informer histoire que tout le monde puisse répondre? xD Je sais, je suis une chieuse!
avatar
usdina

Messages : 87
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 28
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur http://melindalemaitre.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art numérique

Message  gargantua le Mer 28 Sep - 13:50

le vijing est un procédé de diffusion de vidéo sur les monuments. pour commencer il faut prendre une photo du monument puis travailler sur les forme et les couleur pour le déformer.
tape anti vj sur you tube et tu verras
avatar
gargantua

Messages : 5
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art numérique

Message  usdina le Mer 28 Sep - 14:41

Mon cher Gargantua, pardonne moi à l'avance de ce long commentaire, j'espère que tu auras le courage de le lire mais dedans j'essaye d'y répondre du mieux que je peux.

Ton sujet m’a tellement passionné que je viens de passer une bonne petite heure à me renseigner à ce sujet, et je me permet (en espérant que ça ne fasse pas trop pédant) de proposer aux lecteurs un résumé des aspects cet art qui n’est contre toute attente pas si nouveau, et qui favorisera par cette vue d’ensemble de meilleures réponses à ta question.
Alors, qu’est-ce que le VJING ? C’est un néologisme anglais, basé sur le principe du mot DJ « disque Jockey » sauf qu’au lieu de disque c’est vidéo. Tout comme le milieu des DJS, le Vjing prend place dans le cadre de concerts, clubs, festivals de musique ou plus largement dans une performance artistique. En gros le VJING est une performance visuelle multimédia, où le Vjockey va en temps réel, en incluant de la musique, des comédiens, des danseurs, s’éclater avec la lumière. Evidemment, il y a différents niveaux de performances, et on considère VJING celui qui va vraiment faire preuve d’audace, de création dans l’utilisation des lumières dans un spectacle. C’est au-delà du « projectionniste » au théâtre qui envoie le gros jet de lumière sur la scène et change de tonalités de temps en temps.

Là où je disais que c’était pas si récent, c’est qu’en fait, cet art des lumières existait déjà au 2ème siècle avant Jésus Christ en Chine, avec ce qu’on appelait la lanterne magique. De ce que j’ai compris, la lanterne magique était une sorte de caméra dont la source de lumière était le soleil, et où l’on mettait en écran, une plaque de verre peinte, où l’on dessinait généralement des montres, des paysages, ou des éléments de décor pour le théâtre. Ainsi, sur les petites scènettes de théâtre de l’époque, il n’était pas nécessaire de rapporter des objets matériels pour le décor puisque les jeux de lumière fabriquaient l’ambiance. Cette invention donnera plus tard plein d’objets optiques, dont les premiers appareils photos, les caméras etc.
Une expérience du même type a été lancée dans le cours du 18ème siècle, par l’objet étonnant de « l’orgue des couleurs ». Son inventeur, un illustre inconnu pour les lambdas que nous sommes, disait qu’il voulait créer un instrument pour les yeux, c’est-à-dire en fait, comme le clavecin dont chaque note détachée charme l’oreille, mettre des couleurs à la suite, avec des formes et un rythme, pour nous familiariser avec les teintes et nous donner un spectacle visuel étonnant. Son invention sera utilisée au théâtre de cour, et dans les fêtes mondaines.
Pour continuer dans cette chronologie, les véritables débuts du VJING prennent place dans les années 1960 avec Broadway, les grands spectacles, les comédies musicales, et qui annoncent les années disco, jeux de lumières obligatoires quand on est fans des boules à facettes.
L’usage du mot « vidéo Jockey » fait d’ailleurs apparition pour la première fois en mai 1980, sur la fiche de paye d’une DJ (Merrill Aldighieri) amatrice des jeux de lumières dans une boîte de nuit de New York appelée Hurrah, je le dis même si c’est anecdotique. Avec l’aide d’une installation vidéo des moyens de l’époque, elle créait dans la boîte des effets de lumière en temps réel qui s’alliaient avec la musique.
C’est d’ailleurs par la suite, dans ce milieu de la nuit, que les premiers V.Jockeys vont faire apparition et entrer en compétition sévère. Bien sûr, avec l’évolution hallucinante du progrès ces dernières décennies, le V.Jing est devenu de plus en plus technique et offre tout un tas de possibilités artistiques.

Aujourd’hui, au-delà, de l’univers boîte de nuit, ambiance fête, le VJING s’utilise pour la valorisation de spectacles, du patrimoine, dans le milieu du cirque. Des VJING sont en effet embauchés pour illuminer les façades de châteaux, bâtiments importants et reconnus, ce qui attire beaucoup de spectateurs et touristes. Dans le cadre de cette mise en valeur, il y a plusieurs effets à noter :
Soit le Vjockey balance des lumières avec des formes (étoile, soleil) sur la scène ou la façade, ce qui donne l’impression par une illusion optique que l’objet prend la forme de la lumière matériellement, ou bien en projetant des vidéos, des images, qui d’un côté peuvent illustrer le contexte du spectacle (je sais pas moi, pour un château médiéval, une scène de sacré Graal) ou bien de sa propre invention.
Le seul problème, celui que pose Gargantua, c’est celui de la novation chez ces artistes qui utilisent toujours les mêmes procédés, effets, ce qui rend cet art très formaté. (Genre boites de nuits boum boum effets psychédéliques, façades patrimoine effets lumières sur parties importantes de la demeure ou pose de vidéos en rapport) . Cependant d’après un article intéressant trouvé sur le net, ce ne serait pas faute d’essayer d’être créatifs, mais, hélas, ce sont souvent les employeurs de ces vidéos Jockeys qui décident du contenu. En effet, souvent les mairies demandent un V.jing en rapport avec leur réputation locale, musique traditionnelle ou « tout public », et en ce qui concerne les spectacles, pour gagner son pain, il faut que ça plaise au plus grand nombre.
Il existe des écoles de V.Jing qui incitent ses étudiants à des projets plus audacieux, mais apparemment c’est en dernière année, et ces projets sont rares, peut être parce qu’ajourd’hui le V .JING est plus considéré comme une discipline de loisir que comme un art. Ce n’est pas, je crois qu’il faut arrêter cet ère du numérique, mais plutôt qu’il faut attendre que cet art s’affirme pour que naisse une école artistique plutôt que technique. Regarde les DJS par exemple, avant ils ne faisaient toujours que les mêmes effets à la demande, et aujourd’hui avec l’électro, on voit de plus en plus de productions intéressantes. Je crois que ce qu’il faut aujourd’hui c’est de la patience, et surtout de l’information auprès de la jeunesse.
avatar
usdina

Messages : 87
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 28
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur http://melindalemaitre.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art numérique

Message  james le Mer 28 Sep - 18:26

Usdina , ton commentaire est on ne peut plus clair sur le sujet !!! étant dans une école de spectacle son et lumière et étant passionné depuis des années par ce milieu , je peut juste rajouter que l'art numérique as une trentaine voir une quarantaine d'année , et en est vraiment à ses débuts !!!
avatar
james

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 31
Localisation : france

Voir le profil de l'utilisateur http://fuoelsemaj.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'art numérique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum