Strauss Khan, son intervention à la télévision.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Strauss Khan, son intervention à la télévision.

Message  usdina le Lun 19 Sep - 18:54

Je ne sais pas si vous avez comme moi, eu la "chance" d'admirer les prouesses orales et morales de notre cher coureur de Jupons national, cependant, alors que certains crient à sa rédemption, d'autres soulignent avec satire son excellent jeu d'acteur. Deux écoles donc, mais laquelle écouter? Qu'avez vous penser de son retour en France, répondait il selon vous aux questions des français, et continuera t il la politique comme l'a laissée entendre sa réponse vague "on verra"? De plus, hier soir, Strauss Khan a confessé soutenir Martine Aubry pour les élections socialistes, est ce selon vous un choix judicieux? A vos plumes!
avatar
usdina

Messages : 87
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 28
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur http://melindalemaitre.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Précis de décomposition du cadavre de la politique actuelle

Message  Thibault Marconnet le Sam 1 Oct - 22:24

Encore faudrait-il pour cela estimer que le cadavre refroidi du socialisme français mérite encore qu'on s'y attarde. Je crois que le plus acharné des médecins légistes jetterait l'éponge. Le seul homme politique de gauche qui, selon moi, mérite que l'on parle de lui avec respect est Pierre Mendès-France. Bien qu'il y aurait sans doute des choses à lui reprocher, je ne sais. Toujours est-il que c'était un homme politique comme il n'y en a plus.
Strauss-Kahn ne m'inspire rien, ni sympathie ni antipathie. Et je n'ai pas hurlé avec les loups lorsque j'ai appris ses ébats sexuels aux Etats-Unis, étant d'un naturel sceptique pour tout ce qui touche aux informations divulguées à grands seaux par le tube cathodique. Il suffit de se replonger dans l'affaire Bill Clinton pour se rendre compte que certains juges américains ont un sacré problème en ce qui concerne la vie privée, en particulier lorsque celle-ci touche à la sexualité. Pruderie oblige. Tout cela sent de vieux relents d'époque de morale victorienne mal digérée. La résurgence du procès de Roman Polanski en était un triste exemple également. Je ne saurais donc me prononcer sur la culpabilité de DSK. Et les larmes de crocodile de Tristane Banon ne sauraient m'émouvoir à une époque où c'est l'audimat de l'émotion qui prime avant toute réflexion un tant soi peu critique.

Selon moi, Martine Aubry n'a aucune chance pour 2012. Elle joue la carte de l'austérité et du sérieux, pensant ainsi rameuter dans son giron quelques électeurs somnambules. Mais je crois bien que la partie est perdue d'avance. Si tu veux mon opinion, pour moi il n'y a pas de partie, aucune dialectique dans la politique actuelle, aucune véritable opposition. L'échiquier est déjà en position d'échec et mat. Comme le disent avec ironie et très justement à mon goût certains intellectuels : "UMPS" (voilà le nouveau parti auquel nous avons affaire). Pas la peine de rappeler les joyeux transfuges du PS passés à l'UMP : Besson, etc. Il n'est qu'à voir également les intérêts des deux partis cités pour se rendre compte qu'ils ne diffèrent sur presque rien.
La politique actuelle est un spectacle et nous élisons nos comédiens favoris. Cela dit, étrangement, aucun comédien ou comédienne politique ne me semble mériter un César depuis un bon nombre d'années. Et pourtant, il ne pourra en rester qu'un à la tête de l'Etat, celui qui aura trouvé la fève. Un ou une ploutocrate, qu'est-ce que cela change ?
A partir du moment où je sais que le candidat ou la candidate du parti qui sera élu(e) Président(e) sera obligatoirement du PS ou de l'UMP (ou de l'UMPS), je n'ai pas vraiment envie de voter, si ce n'est de déposer une petite page blanche dans une urne de plus en plus funèbre. Avec mes condoléances bien entendu.
Et ce vote blanc ne sera pas comptabilisé, cela va de soi. Ceux qui rendent copie blanche ont toujours tort (comme les absents).

Le système politique de la Suisse, à savoir une semi-démocratie, avec plusieurs référendums dans l'année me paraît se rapprocher bien plus de l'idée que je me fais d'un régime démocratique. Le peuple, au moins, peut se prononcer sur différents sujets d'actualité et le gouvernement est obligé de se plier à la votation majoritaire des citoyens.
En France : que nenni. Une fois le Président élu, il ne nous reste plus qu'à ronchonner dans notre coin si l'on est contre les réformes qu'il veut faire mettre en place. Ou bien à faire des manifestations stériles manipulées par des syndicats qui sont cul et chemise avec le patronat.

Mais j'y pense, pour les adeptes du New-Age, 2012, c'est le calendrier Maya, la fin d'un monde ! Peut-être que les dinosaures et les jeunes loups, mâles ou femelles, seront engloutis dans un abîme sans fond. Autant rêver.

J'avoue, ma vision n'est pas très optimiste. Mais les lendemains qui chantent faux ne m'attirent pas vraiment.


avatar
Thibault Marconnet

Messages : 11
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 32
Localisation : Quelque part dans l'Hexagone.

Voir le profil de l'utilisateur http://iscarian.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum