THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (A regarder en VOST FR)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (A regarder en VOST FR)

Message  Admin le Lun 3 Oct - 12:14

« Ne jugez pas un livre à sa couverture », voici la plus illustrative phrase de la personnalité de Franck and Furter personnage principal du film The Rocky Horror Picture Show. Mais au juste, qui est donc ce Franck and Furter et pourquoi ais je très envie aujourd'hui de vous le présenter?
Un jour, un mec dont le boulot était créateur de comédies musicales Richard O'Brien s'est posé cette question étrange et inexplicable : « Et si le docteur Frankenstein était en fait un extraterrestre issu de la Planète Transsexuelle dont le monstre aurait été fabriqué pour assouvir ses besoins sexuels homosexuels? » (vous avez tout suivi?)
Si nous imaginons bien la scène, il a dû alors se pencher sur son bureau, ébahi, et prenant sa plume surgit de son esprit l'une des histoires les plus déjantées du cinéma. Il lui fit porter des porte-jarretelle et un rouge à lèvre pétillant, ses yeux seraient verts et au cinéma il serait interprété par Tim Curry : le Docteur Frankenstein ou Franck'nd Furter était né et deviendrait cette sulfureuse héroïne transexuelle inspirée par l'Erotisme, la liberté et ces idées révolutionnaires du plaisir individuel hippies punk and co.






« I'm just a sweet Tranvestite, from Transexual...Transylvania »
Mais voila, ce n'est pas dans cet aspect que ce film de Jim Sharman touche au paroxysme du pastiche. (ce serait trop facile !) Pour mieux vous expliquer le fin mot de l'histoire, le début du film commence sur un mariage traditionnel, avec tous les atours de la blanche union avec la blanche église, et dont Brad et Janet sont les invités. Brad et Janet est ce jeune couple très moral et très désuet qu'on trouve aisément dans les contes amish: ils s'aiment et désirent un jour se marier, cependant, en attendant cet heureux évènement les deux amoureux se tiennent par la main béatement tout en se promettant des vœux éternels. Ces paroles d'amour attisent la mémoire de Brad qui se souvient alors qu'il a rencontré sa dulcinée grâce à leur ancien professeur de physique/chimie monsieur Scott.
Voici l'élément perturbateur qui les conduira dans cette aventure hors du commun: Car voici que les deux tourtereaux décident de lui rendre visite pour le remercier de cette rencontre. Hélas, lorsqu'ils prirent la route, c'était une nuit d'orage, sombre et angoissante, (comme le précise ce narrateur très anglais qui intervient souvent dans le leitmotiv du récit) et voila qu'ils tombent en panne. Heureusement, Brad a vu sur le chemin un château qui se découpait sur la colline. « Peut être ont-ils le téléphone? » ne manque pas de nous rappeler le roman de Mary Wollstonecraft Godwin... Et comme vous pouvez le deviner, les habitants de ce château ne sont guère les bienheureux bourgeois auxquels ils s'attendaient. Ils tombent bien mal, car le maître de la maison a convié quelques amis pour une soirée...« très spéciale ». Allaient ils imaginer, et même nous, qui nous attendions à rencontrer des morts vivants, trouver dans ce château une célébration marginale, festive en l'honneur du plus sexy des travestis au cinéma?





En plus d'avoir remodelé le mythe du monstre mal dans sa peau, ce film, dont le côté sur joué des acteurs ne passe pas inaperçu met en évidence le chiasme idéologique qui troublait les années sixties. En effet, les textes qui nous sont offerts passent de l'absurde, au textes à double sens pour passer de l'émotion au burlesque. Ainsi, on peut voir Igor, le conseiller du scientifique de Frankenstein se lancer dans un chant tacite qui touche plus à de la poésie de Lautréamont qu'a un monologue scénique. Il parle de morphine, de douleur, et de l'espoir. Le personnage de Frankenstein est drôle à mourir, touchant et d'une beauté lubrique, taboue. Sa marginalité se découpe sous différents miroirs émotionnels : On l'admire parce que malgré son originalité peu appréciée il a décidé de vivre son rêve jusqu'à bout, « Ce n'est pas chose aisée que de s'amuser ,Sourire me provoque des douleurs au visage... » parce qu'il est en lui-même une caricature et un message, il est à la fois démoniaque et plaisant. Il nous fait réfléchir aux limites de la morale, à l'imprévisibilité de la vie, et aux rêves humains. Car ce qui nous touche le plus je crois, c'est la vulnérabilité de cet homme qui suit son rêve comme un spectre, et qui ne connait que des échecs dans cette ambition. Il est génial car il a réussit à créer la Vie mais n'a pas réussi à apporter l'Amour, son véritable dessein. Et c'est alors qu'on se met à comprendre combien il est difficile d'assumer nos idées et nos croyances lorsque celles-ci se mettent au contraire des idées reçues ou des normes imposées. (incarné par le docteur Scott qui a cet accent fortement allemand ) Juste pour terminer, la scène de la piscine est mythique. Elle met en exergue la quintessence des idées exprimées dans tout le film : la sérénité d'être soi même, le désespoir d'exister, la douceur de vivre quand même, l'art de rêver, l'utopisme. « Don't Dream it, Beeing it »
Mais ne vous inquiétez pas, c'est peut être moi qui extrapole un peu. Ce film, a été avant tout considéré comme une parodie, et un tableau burlesque mêlant humour très anglais et très grossier. Il a d'ailleurs été décrié à son époque, mais pourtant aujourd'hui il est le film qui est touche en tête d'affiche dans certains cinémas. Y'en a mêmes qui le disent Culte. Alors, en conclusion, je ne ferai que citer le Docteur Scott pour vous prévenir de ne pas regarder ce film, car vous risquez d'en être marqué : « Il faut que nous sortions de ce piège, avant que toute cette décadence ne nous pervertisse l'esprit. Je dois être fort. Und essayer de m'en tirer, sinon mon cerveau ...va finir en bouillie...une ma vie ne sera vécue que..Pour l'excitation ».





Admin
Admin

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 27
Localisation : Aquitaine

Voir le profil de l'utilisateur http://lettreux.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (A regarder en VOST FR)

Message  Infected Mind le Mar 4 Oct - 19:26

La base du cinéma..C'est juste..Mythique.

Infected Mind

Messages : 44
Date d'inscription : 28/09/2011
Age : 23
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://seb-brainart.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum